Skip to content

Dans les coulisses du voyage du pape in DRC – Portail catholique suisse

  • TRAVEL

Two seasoned diplomats, Ettore Balestrero and Deogratias Ndagano, l’un nonce, l’autre ambassadeur, ont été au cœur des préparatifs du voyage du pape en République démocratique du Congo (DRC), from 31 January to three February 2023. Mgr Diego Giovani Ravelli a peaufiné la liturgie et Mgr George Jacob Koovakad gère la logistique et la sécurité. Autant de démarches discreetly coordinated by the final secretary of the Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Donatien Nsholé.

Wednesday, January 2020, lors de sa go to au Vatican, the president of the DRC, Félix Tshisekedi, réitère son invitation au pape à venir à Kinshasa. Mais il aura fallu attendre trois ans et un report pour que concretise la visite tant attendue du pontife en DRC. When Deogratias Ndagano arrives in Rome in October 2022, the brand new ambassadeur of the DRC auprès du Saint Siège acknowledges the chef d’État congolais, Felix Tshisekedi, a mission sans equivoque: «Se consecrer entièrement à la visite du Saint-Père». A l’ambassade, By way of del Castro Pretorio, the a number of audiences of prelats and the every day conferences à cet effet.

Et quan le 9 janvier dernier, en marge des vœux du corps diplomatique accrédité auprès du Vatican, François confirme l’info, dans la foule, Deogratias Ndagano a de quoi afficher un massive sourire. Mais comme à chaque déplacement du souverain pontife hors d’Italie, le protocole est plutôt minutieux et l’organisation exigante. In DRC comme au Vatican, plusieurs personnes y ont travaillé aussi ardemment que discrètement.

The nonciature au premier plan

On January 31 at 3:00 p.m., Kinshasa time, Mgr Ettore Balestrero, nonce apostolique within the DRC, would be the first particular person to see the souverain pontiff on the atterrissage of the vol AZ4000 within the provenance of Rome. In accordance with the protocol, the 56-year-old génois prelate à l’entrée de l’appareil d’Italia Air Transport for souhaiter la bienvenue à François. L’ambassadeur du Vatican aura été de toutes les étapes de la visita. «Plusieurs allers-retours entre Kinshasa et Rome» selon une supply à la Nonciature et surtout, «une brève séance de travail» avec le pape en personne avant l’annonce officielle, fin 2022, du voyage.

C’est d’ailleurs lui qui, conscious of the fragility of safety imposed by the conflict on the east of the nation, steered that «l’étape de Goma puisse être écartée». Lorsque fin de novembre, le Saint-Père lui confirmed by phone the voyage, he surrendered des le lendemain à la présidence de République pour l’annoncer à Félix Tshisekedi.

When, debuting in 2023, the Congolese Prime Minister, Jean-Michel Sama Lukonde, will ensure that the saint of the Pontiff has not imposed a second report on the apostolic go to, it’s encore au nonce that s’ Tackle Jean-Michel Sama Lukonde. On January 6, the ambassadeur of the Vatican is at his primacy with Mgr Nsholé, secretary basic of CENCO, to shaver the chef du gouvernement. Afterwards, Mgr Etttore Balestrero rediges des mémos quotidiens to tell the Secrétairerie d’État de l’avancée des préparatifs.

Mgr Nshole, discreet coordinator

Finish of January 2022 in Kinshasa. Mgr Nsholé reçoit une délegation arrivée la veille de Rome. To his tête, Mgr George Jacob Koovakad. Quatre mois plus tôt, l’évêque indien a substitute le béninois Dieudonné Datonou comme organisateur des voyages pontificaux. Des lors et malgré le report, c’est Donatien Nsholé qui coordonne à Kinshasa toutes les initiatives family members à ce voyage. A Rome, Mgr Koovakad fait de même et les deux hommes font régulièrement le level par téléphone. Depuis, le prélat élevé au rang de chapelain du pape par François enchaîne réunions et concertations dès le lever du soleil, dans son bureau de él du premier étage du siège de la CENCO. Il fait le lien entre l’épiscopat native et la Nonciature apostolique mais aussi règle les particulars logistiques avec la personne chargée de l’aménagement method des websites où se dérouleront les étapes de la visita.

Mgr Donatien Nsholé, ici à Genève in 2018, coordonné les préparatifs du voyage du pape in DRC | © Bernard Hallett

Mgr Donatien Nsholé additionally organizes the mobilization of the fidèles, greater than 1.5 million individuals are in attendance for the large messe du 1er February, on the Ndolo airport within the coronary heart of Kinshasa. Mais au-delà des subtilités bilaterales, le volet pastoral est capital pour François qui voyage d’abord en tante que présentant de l’Église catholique, d’où son particulière consideration de l’aux détails liturgiques.

Ravelli aux commandes de la liturgique

La liturgie et les célébrations sont en effet deux points sur lesquels le pape ne lâche rien. On the identical time, in September 2021, the organizer of his visits and the maître des célébrations liturgiques pontificales, the évêque de Rome veut faire de Mgr George Jacob Koovakad et Mgr Diego Giovanni Ravelli le duo intournable de ses déplacements de él. The primary one is déjà rendu «au moins three had been in DRC» with récemment une délegation de gardes suisses pour les questions sécuritaires, the second travaille depuis le Vatican à tous les particulars des messes that the pape célèbrera additionally effectively in public qu’en privée à la nonciature où il devrait résider. Le délicat utilization du ceremony zaïrois lors de célébrations pontificales a fait l’objet de pointilleuses appréciations par Mgr Ravelli.

Mgr Diego Giovanni Ravelli, an Italian prelate, to his identify maître des célébrations liturgiques pontificales | © Vatican Information

Outlined by Père Malenge, correspondent of Vatican Radio In DRC as «la liturgie romaine pour les dioceses du Zaïre, (ancien nom du Congo, ndlr)», the ceremony zaïrois is characterised by an vital recours aux chants et pas de danses, notamment pendant l’offrande. Pour Giovanni Ravelli, «il faut rester prudent pour ne pas paraître folklorique». Mais plus que tout, la sécurité subtracts the principal enjeu de ce 40and voyage du pape hors d’Italie, le 4and in Africa.

Défi sécuritaire pour le «chérif»

Contrairement aux autres cooks d’état, l’organisation des voyages du pape burst à une petite équipe, «à peine une demi-dizaine de personnes» avec à leur tête le «shérif», souvent un évêque. Bien que la sécurité des déplacements soit l’apanage du pays hôte, l’actuel «shérif ” Mgr Koovakad a dû suivre ce volet de près. He visits the websites, meets with the safety authorities in Kinshasa, the place François murmurs “Ave Maria” whereas hanging his excursions in his papamobile and “veut pas que son entourage immédiat de él porte des armes”.

Mgr Koovakad insists that you simply entry the positioning of the good messe, a thirty en tout, are effectively managed. Il s’est aussi attaché à l’idee de cliniques mobiles, environ vingt sont prévues, «avec du sang de tous les groupes sanguins». Il a demandé que le contrôle de l’espace aérien soit discret et, «sans une remarquable présence d’hélicoptères» automobile le pape vient avant tout «comme un pasteur à la rencontre de ses fidèles de él».

Avec 110 million d’habitants dont 60% de catholiques, l’Eglise a, dans ce pays grande comme 57 fois la Suisse, le monopole de la santé et de l’éducation et est très lively dans la vie politique. Le nonce apostolique n’a-t-il pas raison de rappeler que «la DRC est plus qu’importante pour l’Eglise et le pape»? (cath.ch/msc/bh)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *