Skip to content

Eli Cohen, man clé dans les relations avec les pays arabes, nommé chef de la diplomatie

I printed him:

The Israeli Prime Minister, Benyamin Netanyahu, introduced his new authorities to the Jew on December 29. À la tête du ministere des Affaires étrangères, il a nommé l’ancien ministere du Renseignement et député du Likoud, Eli Cohen. Ce dernier avait performed a vital function within the normalization of relations between Israel and its many Arab nations.

Jeudi December 29, new israeli authorities, le plus à droite de l’histoire du pays, a prêté oerment et a mis fin à 18 mois d’une coalition hétéroclite entre gauche, droite, heart et députés arabes. Eli Cohen, I actively entered politics in 2015, is the désormais minister des Affaires étrangères.


Deja nommé in 2019 by Benyamin Netanyahu as minister of Renseignement, Eli Cohen has participated within the normalization of relations between sons and Arab nations. In 2020, Israel will announce a concrete rapprochement with the United Arab Emirates and Bahrain, then with the Soudan and the Maroc, dans le cadre des “Accords d’Abraham”. In January 2021, Eli Cohen will probably be on the head of the official official delegation directed by an Israeli minister to Khartoum, capital of Soudan, to proceed this launch of normalization.

Aujourd’hui, Benjamin Netanyahu cherche à étendre les « Accords d’Abraham » à l’Arabie saoudite. D’après le Premier minister sortant, Yaïr Lapid, les fondements permettant ce rapprochement avec Riyad sont déjà jetés, et cette amélioration des relations pourrait donc se produire à plus courte échéance, selon lui.

« Nous avons jeté les fondements permettant à l’Arabie saoudite de rejoindre les Accords d’Abraham. The key particulars aren’t transmitted to the brand new Premier Minister » a declared jeudi 29 décembre Yaïr Lapid au Parlement, with out epilogue sur ces « particulars secrets and techniques ». « Si le nouveau gouvernement poursuit le chemin entamé, la normalization avec les Saoudiens pourrait se produire dans une courte échéance », added to the Sortant Premier Minister.

Élargir le « circle of peace »

Parmi les quatre missions principales de son nouveau gouvernement, Benyamin Netanyahu a en effet fait référence à l’élargissement de ce qu’il nomme le « circle of peace ». By way of international politics, he additionally appealed to counter the efforts of Iran to equip himself with a nuclear arsenal, he introduced his will « d’assurer la supériorité militaire d’Israël dans la région » et a mis l’accent sur ses projets d’growth de la colonization en Cisjordanie occupée.

C’est en partie pour cela that Yael German, l’ambassadrice d’Israël en France, a présenté sa démission ce jeudi decembre 29, à la suite de l’annonce du nouveau gouvernement. She has affirmed that her composition of presidency and her politics is opposite to her imaginative and prescient of the world, and she or he illustrates her considerations concerning Netanyahu’s program.

► À écouter aussi : Invité worldwide – Le gouvernement nationaliste en Israël «nous donne de bonnes raisons de s’inquiéter»

Washington congratulates Benjamin Netanyahu, however stay prudent

Joe Biden to salute the return of celui qu’il qualifie « d’ami de longue date », report from our correspondent to Washington, loubna anaki. In a communiqué, American President Joe Biden declared that he was a retractor with the Israeli Prime Minister for « I’ll construct a affluent area ». Mais le chef américain a tout de même souligné que Washington stays connected à une resolution à deux États, et opposed à toute politique qui serait contraire aux objectifs et valeurs partagés. Ainsi, l’arrivée de ce nouveau gouvernement israélien, le plus à droite de l’histoire, pourrait bien tester les relations entre Israël et les États-Unis. Il quélques semaines, the chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, avait rappelé que Washington stays against all new annexations or constructions of colonies. I additionally insisted on the respect of all rights and freedoms, notably from the LGBTQ neighborhood. Des questions qu’il faudra surveillance étant donné que le nouveau gouvernement de Benyamin Netanyahu compte des partisans ultra-orthodoxes et d’extrême droite, connus pour leurs positions homophobes et pro-colonisation.

(Et with AFP)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *