Skip to content

For les scientifiques du monde entier, il faut sauver le soldat Hubble

  • WORLD

Il reste deux ans, en tout et pour tout, pour sauver le soldat hubble. Trente-deux printemps après son lancement, l’emblématique télescope spatial, qui orbitait, cuand il était fringant, à 600 kilometers de la Terre, ne tourne en rond désormais, selon la Nasa, qu’à «environ 540 km». A ce rythme, il pourrait rentrer dans l’atmosphère et donc se disintegrate vers 2037. A moins qu’une mission de sauvetage ne vienne accoster en douceur ce célèbre instrument de la taille d’un autobus et parvienne à rehausser son orbite. Ce, avant 2025, et le seuil des 500 km d’altitude en deçà duquel, toujours d’après l’agence spatiale américaine, le « rendez-vous » deviendrait trop délicat.

Et this spectacular operation of « yo-yo » spatial est benefit qu’une hypothèse depuis la veille de Noël. On December 22, NASA formally launched an “appel à idées” to discover a non-public accomplice able to realizing this system, for Hubble d’abord, but additionally usually for different satellites “vieillissants” who auraient besoin qu’ on booste leur orbite pour prolonger leur vie scientifique.

Pour la gloire et la posterité

The identify of SpaceX, the corporate of Elon Musk, with its Crew Dragon ships, circulated déjà forward of the launch of the appel. Et si d’autres candidats veulent se signaller, ils doivent le faire avant le 24 janvier, date limite de dépôt des dossiers. Ils doivent aussi le faire pour la gloire. The appel stipulates in impact that the mission, its technological developments, et les risques d’échec encourus, might be on the cost of the eventual operator.

«D’un level de vue de la communication, être l’entreprise qui remet à flot le navire Hubble, que tout le monde connaît, c’est un coup formidable. Surtout when a déjà sends a Tesla dans l’espace. That is additionally one step away from the scientific neighborhood of son côté », analyzes Olivier Berné, astrophysician on the CNRS, on the Institute for Analysis in Astrophysics and Planetology (Irap) in Toulouse.

Evidently it’s encore précieux, malgré James Webb

Pour les chercheurs en astronomie, il n’y a pas l’ombre d’une hésitation à avoir. Even when the opposite star of interstellar imaginative and prescient, the brand new James Webb telescope, which voit “plus loin” is désormais opérationnel, may even extend Hubble’s life. “C’est une très, très bonne nouvelle, salute Thierry Contini, autre astrophysicien de l’Irap. Evidently Hubble’s observations within the seen area are toujours très utilisées and that they’re complementary to James Webb’s cells able to seeing dans l’infrarouge or l’ultraviolet ». Le scientifique additionally grants a «sentimental» attachment to Hubble avec lequel il a débuté. « Il proceed à contributer des données extrêmement précieuses à un nombre très essential de chercheurs, complète Olivier Berné. James Webb is presenting a peu à tort because the successor of Hubble. C’est vrai du level de vue historique mais pas scientifique. Parce qu’ils savent faire des choses différentes ».

Par ailleurs, la durée de vie nominale de James Webb, qui voyage dans sur une orbite beaucoup plus éloignée que son aîné, est de cinq ans. Les most optimistes a number of this hope par quatre, however lorsqu’il n’aura plus de carburant, it will likely be very tough to intervene afterwards, as cela a déjà été fait à multipleurs reprises sur Hubble, in 2009 for instance, grâce à l’ équipage d’une des des dernières navettes américaines Atlantis. Hubble n’est pas du règne du «jetable», il fait dans le sturdy.

Pour les views vertigineuses qu’il a ouvertes

Enfin, s’il fallait une desnière raison de sauver Hubble, ce serait pour service rendu. « C’est vraiment an emblematic instrument. S’il ya une mission spatiale que tout le monde connaît avec les missions Apollo, c’est bien celle-là », explains Olivier Berné. “Avec ses primer champs profonds en dirección des galaxies éloignées, il nous a allow de remonter le temps cosmique et de faire une avancée majeure dans l’astronomie observationnelle”, rappelle Thierry Contini. «Grâce à lui, nous savons que l’univers est remplí à toutes les distances et à toutes les époques de milliards et de milliards de galaxies; qu’il ya beaucoup d’autres mondes paralleles, dans le sens où il ya beaucoup d’autres galaxies qui resemblent à la nôtre, à l’intérieur desquelles il ya aussi des milliards d’étoiles qui resemblent à notre Soleil. Ça laisse songeur », s’enthousiasme son frère of him.

I may even say that if NASA launches into this unbelievable “relevage” from Hubble’s orbit, it’ll aura des supporteurs en blouses blanches dans les laboratoires du monde entier. Ils retiendront leur souffle au cours de cette manoeuvre robotisée plus que complicée. En effet, il faudra, en premier, aborder le telescope spatial en douceur pour ne pas l’abîmer et ensuite lui donner la pressure de propulsion nécessaire pour lui faire retrouver des cieux plus propices.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *