Skip to content

Horloge de l’apocalypse : tout savoir sur cet helpful created by scientists who predicted the top of the world

  • WORLD

The “horloge de l’apocalypse”, which symbolizes after 1947 the imminence of a planetary cataclysm, is apprête à être mise à day on Tuesday 24 January, at 4:00 p.m., by the specialists of the Bulletin of Atomic Scientists. CNEWS revent sur l’histoire de cette «Doomsday clock», dont les aiguilles ne sont plus qu’à quelques secondes du gong fatidique.

Est-ce bientôt la fin du monde ? Ce mardi, les scientifiques du Bulletin of the Atomic Scientists (BAS), or «Bulletin des scientifiques atomiques», vont une nouvelle fois réinitialiser l’horloge de l’apocalypse, imaginée pour symboliser l’arrivée imminente de un cataclysme planetaire.

Sa dernière réinitialisation, par cette group qui rassemble des specialists des questions de sécurité, d’armement nucléaire et d’environnement, remonte à 2020, où les aiguilles n’étaient plus qu’à 100 seconds de la fin des temps, soit minuit.

Et compte tenu de la situación mundiale actuelle, between a conflit that’s everlasting within the Ukraine, a climatic réchauffement of plus en plus seen and a pandemic that’s unhealthy for some a part of humanity, it’s possible that the eagles won’t fly in reverse sense. Pour le savoir, this new reinitialization can be accessible instantly after Chicago, on the establishment’s web site.

de quoi s’agit-il ?

Chaque année depuis maintenant soixante-quinze ans, the Bulletin of the Atomic Scientists publishes the identify of minutes, et maintainant secondes, qu’il reste à l’humanité avant «l’apocalypse». In impact, this system was created in 1947, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour alerter sur les menaces nucléaires liées à la guerre froide.

Le Bulletin of the Atomic Scientists a d’ailleurs été based in 1945 by Albert Einstein, Robert Oppenheimer et des scientifiques, notably engaged within the “Manhattan Undertaking” à l’origine de la premiere atomique bombe. Et visuellement, la conception de l’horloge bursts à l’artiste Martyl Langsdorf.

Son idea est assez easy: l’horloge de l’apocalypse est une illustration métaphorique et visuelle de la destrucción de l’humanité, minuit representing l’arrivée d’une disaster mondiale, anéantissant le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Pourquoi l’horloge advance-t-elle ?

C’est le conseil scientifique et de sécurité de l’ONG that supervises the mise à jour de l’horloge. Ce collège est aujourd’hui composé d’universitaires américains, de spécialistes de la sécurité nucléaire, du climat ou de science politique, dont pas moins threize laureates du prix Nobel.

Chaque année, les scientifiques du BAS réfléchissent s’ils doivent réinitialiser l’heure de cette horloge métaphorique. Et pour cela décider, ils prennent en consideración a sure variety of facteurs, tels que la menace nucléaire, le réchauffement climatique, les perturbative applied sciences, la biosécurité ou encore la désininformation.

In 2020, scientists will advance the pace at 100 minute seconds as a result of Covid-19 pandemic. Ils estimaiente que le coronavirus n’allait “pas annihiler la civilisation”, mais que la maladie servait “d’alarme historique” démontrante que nos gouvernements et organizations internationales n’étaient pas prêts à gérer à la fois les armes nucléaires, le dérèglement climatique , et les pandémies mondiales, qui remaining encore aujourd’hui «des menaces existentielles pour l’humanité».

Les aiguilles ont-elles déjà reculé?

Depuis sa creation, les aiguilles oscillent au gré des événements. A la veille de sa nouvelle mise à jour, elles se ne trouvent plus qu’à 100 secondes de minuit, soit une minute et 40 secondses. Or extra exactly 23 hours 58 minutes and 20 seconds.

Il faut savoir qu’à sa création en 1947, ses aiguilles indiquaient minuit moins sept. Toutefois, in 1991, on the finish of the Battle froide, les scientifiques avaient fait reculer jusqu’à 17 minutes les aiguilles de l’horloge, soit 23h43, en raison notamment de la desescalade de la presión nucléaire. Mais en raison du changement climatique, et de la multiplication des catastrophes naturelles, l’horloge s’était emballée jusqu’à afficher 23h58 en 2019.

A time from plus to plus critique

Nonetheless, les critiques contre l’existence même de cette horloge von bon practice ces dernières années. In a discussion board revealed in January 2020, doctor Lawrence M. Krauss reported in a discussion board to the WSJ that the “Doomsday clock” isn’t based mostly on its usually scientific bases.

Equally, different critics reproach this instrument of gender in a darkish local weather. Mais quoi qu’il en soit, the “horloge de l’apocalypse” n’est rien d’autre qu’une metaphore qui doit serve à la prize de conscience collective des risks que l’Homme fait courir à la planete. C’est entre ses mains de él qu’est le pouvoir de faire reculer ses aiguilles de él, et donc la fin du monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *