Skip to content

Tar, Mayday, Return to Seoul… Quels movies faut-il voir ou éviter cette semaine?

  • MOVIES

Un chef-d’œuvre impressed et nietzschéen, un movie d’motion sans prétention, d’une âpre beauté et un retour aux sources à rebours des clichés… Que faut-il voir cette semaine? Découvrez la sélection cinéma du figaro.

Tar – To see completely

Todd Subject drama, 2h38

D’abord, il ya Cate Blanchett. He’s a monster. C’est un monument. She has concentrated all her roles earlier than her and is overseeing Mrs. Lydia Tár, this chef d’orchestre on the sommet de sa carrière de ella and who directs aujourd’hui le Philharmonique de Berlin. Elle sait ce qu’elle veut, ella ne craint pas grand-chose, ella arbore une classe phénoménale. Non, elle ne lit pas les critiques. Pour quoi faire? Leonard Bernstein is her mentor. Cela lui suffit. La patrouille la rattrapera bientôt, by way of les réseaux sociaux, qui l’accusent de harcèlement, et même pire de ella, avec d’anciennes assistants (her new one, Francesca, interpreted by Noémie Merlant, adopte une perspective assez hassle). Le movie emporte, se hisse au-dessus du lot. Todd Subject mène son récit d’un trait sûr, ménage des zones d’ambiguïté, brose le portrait d’une artiste intransigeante et manipulatrice. C’est l’histoire d’une chute au ralenti. Le terme chef-d’œuvre, qui s’affiche chaque semane sur les colonnes Morris, est galvaudé. Pour une fois, il s’impose. IN

Could Day – Let’s examine

Movie d’motion by Jean-François Richet

Voilà un movie d’motion easy, efficace et honest, réalisé à l’ancienne par Jean-François Richet (Mesrine,The Emperor of Paris ). La selected est suffisammente uncommon pour être signalée, dans un contexte où les blockbusters américains s’avèrent souvent des navets infatués d’eux-mêmes, où l’motion dégouline sans rime ni raison, avec des mouvements de digicam aberrants qui donnent le tournis. À la veille du réveillon, le commandant de bord Brodie Torrance (Gerard Butler, credible, plus spartiate qu’à l’accoutumée) est sur le level d’embarquer. Ce pilote de ligne écossais, qui ne pense qu’à célébrer le Nouvel An avec sa fille et sa femme en mangeant du haggis (cette fameuse panse de brebis farcie des Highlands), ne se doute pas qu’il est sur le level d’ entraîner ses passagers au coeur d’une tempétueuse aventure. Professionnel aguerri, Jean-François Richet s’empare de son sujet de él avec savoir-faire. On resort of Could Day secoué et réjoui, content material d’avoir vu un spectacle parfaitement chorégraphié, d’une âpre beauté. RE

The Roasted Household – On can see

Comedy by Ryôta Nakano, 2h07

For his 12 years, he supplied me a Nikon F1. Depuis, le fils cadet de la famille n’a pas arrêté de mitrailler tout ce qui l’entourait. Une idee toute bête lui vient à l’esprit. Il va aprendre ses proches de él dans des accoutrements variés, dans les conditions de leur choix de él. Alors voici les Asada en pompiers, en yakuzas, en footballeurs, en restaurateurs. Cette initiative transforms them into célébrités. Il faut trouver un éditeur pour réunir tous ces clichés Et une exposition? If a galerie accueillait all ces groupe portraits? Très vite, the shoppers are bosculent earlier than the objectif of Masashi. That is the premiere a part of the fragile movie, of an uncommon douceur, with those that selected the contact, of quotidien. The story swings with the tsunami of 2011.
Le movie est d’une simplicité confortante, d’une tenre évidence. Grace à cette chronique, qui a l’air d’être chuchotée, the place they are saying that unhappiness is a sentiment japonais. IN

Return to Seoul – On can see

Davy Chou Drama, 1h59

D’habitude, les orphelines font pleurer dans les chaumières et les salles de cinéma. Ce n’est le style de Freddie, l’heroïne de Return to Seoul, le nouveau movie du Franco-Cambodgien Davy Chou, remarked à Cannes (within the part Un sure regard). Tour à tour froide, taciturne et méfiante, tel un animal blessedé, la jeune Française met pour la première fois les pieds en Coree du Sud, le pays de ses dad and mom biologiques de ella, qu’elle n’a jamais connus et qu’elle n’a by no means cherché à retrouver jusqu’à ce jour. Return to Seoul he’s a trompeur titre. Il s’agit moins d’un retour au pays natal que de la descuverte d’un pays inconnu. A gouffre plus qu’une terre dans laquelle s’enracine une histoire familiale. Né en France de dad and mom cambodgiens, Davy Chou met ici en scène l’appartenance à une double tradition à rebours des clichés habituels. IS

Interdit aux chiens et aux Italiens – On can see

Movie d’animation by Alain Ughetto, 1h10

Alain Ughetto retrace the historical past of son grand-pere Luigi, travailleur nomade comme tant d’autres Italiens au début du XXand siècle, passant d’un chantier à l’autre in France. Il le fait en « cease movement » et avec une belle inventivité. Barrages en sucre et rochers en charbon servant de décor à cette saga miniature. IS

Ashkal, the enquête de Tunis – On can see

Youssef Chebbi’s Police Movie, 1:32 a.m.

In Tunis, two flics enquested the invention of a collection of calcinés cadavres in a quartier underneath development. Policiers et promoteurs véreux sont au cœur du récit, métaphore d’un pays en proie à la corruption plus de dix ans après le printemps arabe. IS

Pattie et la colère de Poseidon– On can see

Movie d’animation by David Alaux, 1h35

Plongée in Greece vintage. Pattie is a younger girl in a quest for journey. Elle reve d’imiter un jour la geste de Jason et ses Argonautes, les héros qui ramenèrent de Colchide la fabuleuse Toison d’or. Les années ont cependant défilé depuis ces exploits. Aussi, lorsque Poseidon menace de submerger sa cité de ella, Pattie se glisse sur le vaisseau d’un Jason cacochyme et lance sa propre odyssée. L’expédition a de l’entrain. Ici, un goéland fait son vieux loup de mer, façon Robert Shaw dans Les Dents de la mer ; There, a band of souris ninjas courageous all of the pingouins of Madagascar. Le périple surfe presque sur les plates-bandes d’un movie Dreamworks. Tout est dans ce presque. Les monstres semblent être sortis d’un jeu pour cell. Le reste s’échoue un peu vite sur la terre ferme. Amusant, sans toucher l’Olympe. SC

leisure– To keep away from

Biopic of Marie-Castille Point out-Schaar, 1h50

À Racine, on n’aime pas que la tragédie. Le lycée à horaires aménagés de la rue du Rocher, censé accueillir le gratin de la musique classique en culottes courtes, domesticate aussi l’humor vache. C’est ce que vont découvrir Zahia et sa sœur jumelle de ella, Fettouma, débarquant immediately de leur cité du neuf-trois dans la classe de terminale de cet établissement coté du 8e arrondissement de Paris. Face aux railleries et aux humiliations, Zahia et Fettouma font bloc. Un soir, dans leur chambre jonchée de partitions, elles ont l’idée qui va tout changer. Créer leur propre orchestra. En portant à l’écran la véritable histoire de cet orchester hors du commun, created in 1998 in Seine-Saint-Denis et qui reste l’une des aventures artistiques et humaines les most audacieuses et improbables de ces des denières décennies, the réalisatrice Marie- Castille Point out-Schaar aurait pu signer le grand “feel-good film” sur la musique classique qui manque à ce jour. Au lieu de ça, elle livre un récit binary en mode mineur, concentrating on the fight of two younger ladies on the lycée – qui occupe près de la moitié du movie sans que l’on sache où elle veut nous emmener: ni du côté de la comédie ni de celui du mélo. On en ressort avec quelques belles photos (ces vues nocturnes de Seine-Saint-Denis qui reviennent en leitmotiv). Mais aussi et surtout un immense sentiment de frustration. TH

Vaincre or die – To keep away from

Historic Drama by Vincent Mottez and Paul Mignot, 1h55

Le parc d’points of interest du Puy du Fou fait son cinéma. For its premiere réalisation, the société Puy du Fou Movies a choisi de raconter le destin poignant du chevalier François Athanase Charette, chef militaire contre-revolutionnaire et héros de la résistance vendéenne. On half la fleur au fusil. Tres vite, on déchante. Si l’épopée de Charette (incarné par un Hugo Becker qui fait ce qu’il peut) mérite d’être retracée, ce n’est pas ainsi. Saupoudrée d’une warning historique contributed in movie début, l’intrigue unfolds quickly as a collection of batailles entrecoupées de harangues… C’est violent, sanglant, bruyant, agressif. On soupire à la easy idée du movie qu’aurait pu réaliser un Philippe de Broca. RE

Neneh Famous person– To keep away from

Drama by Ramzi Ben Sliman, 1h35

La petite fille est d’origine africaine et passionnée de danse. At 12 years previous, she is admitted to the École de danse de l’Opéra. The directive is in opposition to, however the patron of l’Opéra imposes the evolution of recruitment. Neneh se fait sacer et reste, como sa famille de ella, digne dans la tempête. A movie gâché par la bêtise des clichés qu’il véhicule. Dommage. Automotive, dans le rôle-titre, Oumy Bruni Garrel crève l’écran. AB

TO SEEALSO – «Le movie de Dix pour cent va être complicé…» : the révélations de Thibault de Montalembert sur la suite de la série culte

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *